Communiqué de Presse Transparency Niger

Le Conseil Exécutif National de Transparency International-Niger (CEN/TI-N) a examiné et analysé le contenu  du point de presse de la…

La lutte contre la corruption et la promotion de l’intégrité, thème central du concours interscolaire de Transparency Niger.

Pour marquer la 15e édition de la célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption sous le thème…

Journée internationale de lutte contre la corruption : Panels des acteurs engagés dans la lutte contre ce phénomène.

En prélude à la célébration de la Journée Internationale de Lutte contre la Corruption célébrée le 09 décembre 2018, autour…

Lettre ouverte à l'Union africaine à propos de la Journée africaine de lutte contre la corruption

11 Juillet, 2018 Chers dirigeants de l'Union africaine, Transparency International et ses 28 sections en Afrique félicitent l'Union africaine (UA)…

DECLARATION DE PRESSE DE TRANSPARENCY INTERNATIONAL - NIGER

Le Conseil Exécutif National (CEN), lors de sa réunion ordinaire du Mercredi 18 Avril 2018 a examiné la situation sociale…

DÉCLARATION DU MARDI 29 DÉCEMBRE 2015

Juil 11 2014

Réuni le mardi 29 Décembre 2015 afin d’examiner la situation politique nationale, le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de lutte contre la corruption, section Nigérienne de Transparency International (ANLC-TI) fait la déclaration suivante :

Dans son message à la nation à l’occasion du 57ème anniversaire de la Proclamation de la République, le Président de la République a fait cas d’une entreprise de prise de pouvoir par la force. Cette information a été précisée par la conférence de presse de Monsieur le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses dans laquelle il a décliné les noms des militaires présumés putschistes.

• Considérant que le peuple nigérien a opté pour la Démocratie et l’Etat de Droit ;
• Considérant la Constitution du 25 Novembre 2010 ;
• Considérant que toute prise de pouvoir doit désormais passer par les urnes ;
• Considérant le processus électoral en cours.

Le Bureau Exécutif National de l’ANLC-TI très attaché à la Démocratie :
Condamne sans réserve toute prise de pouvoir par la force ;
Demande au gouvernement :

• de tout mettre en œuvre pour que l’enquête diligentée, pour identifier les auteurs de cette entreprise de remise en cause de la Démocratie et des Institutions de la République soit véritablement objective
• de traduire les auteurs et complices devant les tribunaux compétents en respectant rigoureusement les principes de la présomption d’innocence et les garanties d’un procès équitable comme le dispose la Constitution du 25 Novembre 2010.

Demande à la classe politique de fournir un effort sur elle-même pour faciliter des élections libres, transparentes et honnêtes ; gages de la paix sociale.
Demande à tous les acteurs politiques de faire confiance à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), une institution constitutionnelle et qui est réellement indépendante.

Fait à Niamey le 29 Décembre 2015
Pour le Bureau Exécutif National
La Présidente Mme BAGNAN Aïssata FALL

Lu 232 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)

A Propos de l'Auteur

Newsletter

BON À SAVOIR

Les cas dont traitent les CAJAC vont de la corruption à petite échelle à la grande corruption impliquant des centaines de millions de dollars. Les cas des secteurs et des thèmes, tels que : la passation des marchés publics, la privatisation, l’environnement, les droits de l’homme, la santé, l’éducation, le judiciaire, la douane, les services d’immigration, les permis d’exploitation des petites entreprises, etc…

joomla vector social icons

Nos Partenaires

LOGO-OXFAM-FRANCE.pngNational_Democratic_Institute_NDI_Logo_290313.jpgarton1841.jpgosiaI.jpgtimonde.jpgue.gif