Publication IPC 2019

Transparency International Niger a procédé,  ce jeudi 23 Décembre 2020 à son siège, à la publication de son 25e Indice…

COMMNUNIQUE DE TRANSPARENCY NIGER SUR LA DECISION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE RESPECTER LE MANDAT CONSTITUTIONNEL

La démocratie nigérienne a été arrachée, de hautes luttes par le peuple nigérien tout au long du processus démocratique des…

COMMUNIQUE SUR LA DECLARATION DES BIENS

COMMUNIQUE SUR LA DECLARATION DES BIENSLe Conseil Exécutif National, après une analyse sur la question, fait les constats suivants :-  …

Communiqué de Presse Transparency Niger

Le Conseil Exécutif National de Transparency International-Niger (CEN/TI-N) a examiné et analysé le contenu  du point de presse de la…

La lutte contre la corruption et la promotion de l’intégrité, thème central du concours interscolaire de Transparency Niger.

Pour marquer la 15e édition de la célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption sous le thème…

LANCEMENT PROJET STRATEGIC PARTNERSHIP OXFAM-ANLC

Nov 21 2017

En Août 2013, L’Association Nigérienne de Lutte contre la Corruption, section de Transparency International (ANLC-TI) a noué un partenariat avec OXFAM à travers un projet « d’engagement et de mobilisation citoyenne contre la corruption » d’une durée de deux ans.

Cette année( 2017), OXFAM vient encore de renouveler sa confiance à l’ANLC à travers le projet « Strategic Partnership-SP », dans lequel les clubs anti-corruption de l’Association joueront un rôle central en exécutant la plupart des activités prévues pour l’ANLC (Création et animation d’espaces de dialogue entre les Conseillers, les députés et les représentants du gouvernement ; Organisation des ‘’tribunes des femmes’’ et des ‘’tribunes de jeunes’’ au niveau communal ; Animation des clubs anti-corruption clubs qui supervisent déjà le système de collecte des taxes…). 

Ce projet interviendra dans les régions de Maradi, Tahoua et Tillabéry et vise à améliorer la gouvernance au niveau local, inciter les populations à s’intéresser à la vie des collectivités locales à travers la mise en place des Cellules de participation Citoyenne(CPC) qui auront pour missions :

• de participer aux sessions communales ;
• promouvoir l’éducation civique par une sensibilisation de la population sur ses droits et devoirs ;
• contribuer à la bonne gouvernance dans la gestion des affaires locales ;
• faire le plaidoyer pour l’adoption des approches participatives de gestion de la commune audiences publiques de reddition de comptes, budget participatif, suivi et évaluation d’impact local ;
• dénoncer les mauvaises pratiques de gouvernance avec impartialité et objectivité après avoir épuisé les voies de dialogue ;
• participer à la définition des politiques publiques locales.

La Cellule de Participation Citoyenne encouragera les populations plus précisément les plus marginalisées (les femmes et les jeunes) dans les prises de décisions à l’échelle locale pour une meilleure prise en compte de leur préoccupation. Ainsi, afin d’officialiser ce partenariat, une cérémonie de lancement du projet a eu lieu dans le département de Konni le 24 janvier 2017. Il s’est agi au cours de cette activité de faire une présentation du projet, d’échanger avec les participants autour des principales activités et de recueillir leurs recommandations pour une mise en œuvre efficace du projet.

La cérémonie a vu la participation, en plus des groupes cibles (clubs anticorruption), du Préfet du département, du Maire de la Commune et le Président du tribunal de Konni.
Après les mots de bienvenu du Maire et un bref exposé du projet « Strategicpartenership » par le représentant de OXFAM, le préfet a procédé au lancement officiel dudit projet. Celui-ci a, dans son discours a reconnu l’importance que revêt un tel projet, non seulement pour le gouvernement mais aussi pour les populations locales. Un projet qui prend en compte plusieurs problématiques à savoir : des meilleurs pratiques dans l’analyse des budgets locaux, un système de recouvrement des impôts locaux et les politiques fiscales.
Avant de clore son intervention, il a insisté sur la nécessité pour tous les acteurs locaux du développement, à savoir les élus locaux, les autorités administratives, mais surtout les populations et les bénéficiaires directs du projet à s’engager résolument dans la mise en œuvre et le bon déroulement de ce projet. Il a enfin réitéré l’engagement du Gouvernement à apporter tout appui conseil et l’accompagnement nécessaire dans la mesure du possible.

S’en est suivi une première présentation du projet faite par Maman Rabiou de OXFAM. Il a de prime abord ébauché la situation du développement local par la décentralisation en lien avec la mobilisation des ressources à travers les taxes fiscales. Un processus émaillé de mal gouvernance fiscale dans tous ses aspects (corruption, non prise en compte des priorités des citoyens et de la dimension genre et jeune, non implication des citoyens à la prise de décisions locales…). Les echanges entre OXFAM, ANLC et groupes cibles ont clos cette journee de lancement officiel du projet STRATEGIC PARTNERSHIP.

Lu 350 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A Propos de l'Auteur

Newsletter

BON À SAVOIR

Les cas dont traitent les CAJAC vont de la corruption à petite échelle à la grande corruption impliquant des centaines de millions de dollars. Les cas des secteurs et des thèmes, tels que : la passation des marchés publics, la privatisation, l’environnement, les droits de l’homme, la santé, l’éducation, le judiciaire, la douane, les services d’immigration, les permis d’exploitation des petites entreprises, etc…

joomla vector social icons

Nos Partenaires

LOGO-OXFAM-FRANCE.pngNational_Democratic_Institute_NDI_Logo_290313.jpgarton1841.jpgosiaI.jpgtimonde.jpgue.gif